COMMUNIQUÉ LPIFF SUITE A L’INSTAURATION DU COUVRE-FEU

Publié le 16/10/2020

Le Président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé, mercredi soir, l’instauration d’un couvre-feu dans huit métropoles françaises et notamment Paris et toute la région francilienne, la seule de tout le pays à connaître un couvre-feu sur l’ensemble de son territoire.

 

Sauf exceptions, la circulation entre 21 heures et 6 heures du matin sera, à partir de ce soir minuit, interdite en Ile-de-France. Dans l’attente d’une communication officielle du Ministère des Sports, mais au regard des propos tenus par la Ministre, Roxana Maracineanu, sur l’antenne de France Info, le sport amateur et le football en particulier ne bénéficieront pas d’exemptions.

 

Dans ce contexte, le Président de la Ligue, Jamel Sandjak, a convoqué, hier en urgence, une réunion en visio-conférence avec tous les présidents des districts franciliens afin d’adopter une position commune face à cette évolution.

 

Suite à cette réunion, la décision a été prise de s’aligner sur la position de la Fédération Française de Football et de maintenir tous les matches officiels à l’exception :

 

  • Des matches des championnats Foot Loisirs du Lundi soir qui sont reportés jusqu’à nouvel ordre (Challenge Jean Verbeke – championnat des Franciliens – championnats des Supporters)
  • Des matches de compétitions Futsal dont le report est prolongé jusqu’à nouvel ordre (une réunion est programmée le mardi 20/10/2020 avec les clubs Futsal des championnats D2 – R1 – R2 – R3)

 

Pour les autres rencontres des championnats régionaux et afin de s’adapter aux nouvelles mesures, le coup d’envoi des matches devra se faire au plus tard à 17h afin de permettre aux acteurs de ces matches de rentrer chez eux avant le couvre-feu.

 

Nous avons pleinement conscience de tous les désagréments et de toutes les contraintes que ces nouvelles mesures font peser sur nos clubs. Mais nous devons nous adapter en essayant, comme nous l’avons toujours fait, de trouver des solutions qui aillent dans l’intérêt commun. C’est dans ces conditions que nous pourrons, au cœur de cette crise sanitaire, continuer à exercer notre passion pour le football.

 

Paris, le 16 octobre 2020.    

Par Nicolas Maksymiuk

Articles les plus lus dans cette catégorie