Communiqué District

Publié le 27/04/2021

Les mesures sanitaires prises dans le cadre de la pandémie liée à la COVID 19 impactent fortement la pratique du football et l’arrêt récent de toutes les compétitions « amateur » par la  Fédération Française de Football vient de nous rappeler cette cruelle réalité.

Elle prive les joueuses, les joueurs, les éducateurs, les bénévoles, les dirigeants, les parents et supporters de leur sport favori.

Néanmoins, cette réalité s’impose à tous et ne saurait souffrir aucune exception pour préserver la santé de tous.

Or, des informations remontées au District font état de pratiques non conformes avec ce contexte, voire même illégales. Il en est ainsi des stages, des détections de joueurs, des séances d’essai, des matches amicaux voire des championnats sauvages, des matches de « sélection », des entraînements organisés par des académies…

 

Ces pratiques qui ne sont pas toutes nouvelles sont totalement interdites  en période de restrictions actuelles. Leur caractère illégal engage la responsabilité des organisateurs et de ceux qui y participent. Elles portent atteinte à l’image du football auprès des collectivités locales et des instances gouvernementales avec qui se négocient les conditions d’une éventuelle reprise. 

Elles mettent également en danger la santé des joueurs qui y participent et ne sont pas couvertes par les polices d’assurance souscrites.

Le District appelle l’attention des Président(e)s de clubs, des éducateurs, des parents, des joueuses et joueurs sur les risques de telles pratiques.

Par Nicolas Maksymiuk

Articles les plus lus dans cette catégorie